Olympique Lyonnais
Benzema 54'
1 - 1 Manchester United
Tevez 86'
Remplaçants
Bodmer
Vercoutre
Cris
Delgado
Ben Arfa
Keita
Fred
Manager : Alain Perrin
Remplaçants
Carrick
O'Shea
Saha
Kuszczak
Fletcher
Tevez
Nani
Manager : Sir Alex Ferguson
Mon récit

Depuis le tirage au sort vu en direct sur le site de l’UEFA, mon ami lyonnais et moi-même n’attendons que ça ! On s’était dit qu’on ferait les deux matchs aller et retour si MU tombe contre Lyon. Et c’est le cas ! Donc les voyages s’organisent, avion, hôtel, voiture, billets, tout est prévu pour passer de très bons moments !

Première étape, Lyon - Gerland

Mercredi 20 février, départ de Strasbourg à 10h30 en Zafira. Le temps de chercher Thomas (qui vient de Rouen) à la gare de Strasbourg et c’est parti, direction Lyon ! Le trajet se fait sous la pluie battante mais fort heureusement arrivé à Lyon sur les coups de 17h le temps se calme.

A peine arrivé, nous lachons les lyonnais à l’OL Store et partons vers le point de rendez-vous, The Smoking Dog. Dans une ruelle assez étroite, nous retrouvons les supporters anglais qui chantent sans arrêt tous les classiques du club. On retrouve aussi des membres de MUSC, Fabien aka Busby-babes, Yann aka mufc77 (qui a reçu sa place le jour du match) et Toni aka Tonistelrooy.

La bonne humeur est au rendez-vous et la star est incontestablement Adebayor et son chant « modifié ». Les voitures passant par la ruelle en prennent pour leur grade, supporter couché sur le capot d’une voiture, autocollant LUHG sur la borne taxi, tout y passe. Même un pseudo 50 Cent se fait chambrer.

Il est 19h, nous nous mettons en route vers le stade Gerland, antre mythique pour certains, stade banal pour d’autres. Un petit détour vers la place Courcelles où on a le droit à un défilé de CRS et un arrêt frein à main d’une voiture de la BAC. Certains lyonnais habillés façon tektonik n’ont rien trouvé de mieux que de chauffer des anglais avec et surtout sans billet …
Nous prenons ensuite le métro, où un lyonnais rentre dans ce dernier et gueule « Benzema va vous bouffer bande de cons » : mais bien sur garçon …
Arrivé à Gerland (enfin !), Thomas et Fabien essaie de s’incruster dans la tribune visiteur mais après avoir passé deux barrages avec succès, le troisième leur demande de gentiment aller dans la tribune qui leur est alloué c'est-à-dire le bloc juste à côté des supporters anglais à quelques stadiers et CRS près. L’ambiance n’est pas la même mais ils n’ont pas le choix. Thomas prend en photo notre drapeau bien ficelé dans la tribune visiteuse par Yann. Toni est lui parti dans « sa » tribune, la Jean Bouin.

Les équipes rentrent sur le terrain pour l’échauffement, le sigle Ligue des Champions se met en place dans le rond central. Ca sent un parfum d’Europe et ça sent bon !

Beaucoup de mancuniens sont éparpillés dans les tribunes, les stadiers, intelligemment ou pas, décident de nous regrouper en haut à droite de la tribune sur les escaliers. On chante en parallèle avec les supporters anglais. Et comme nous faisions plus de bruit que le kop lyonnais dans lequel nous étions, cela n’a pas plu à tout le monde. Certains « supporters », nous prennent à parti car ils croient que Thomas, du fait qu’il ait une casquette Stone Island, est un hooligan. Un des stadiers  le calme pour qu’il redescende les escaliers, c’est réussi dans un premier temps. Le match commence et la première occasion mancunienne est pour Rooney qui perd son duel avec Coupet.
Dommage ! Pas le temps de souffler, les pseudo-supporters lyonnais se sont regroupés petit à petit, deux par deux vers nous et lance la charge sur nous ! On s’est fait littéralement expulsés de la tribune et heureusement que les stadiers se sont mis en travers du chemin sinon ça aurait cogné ! En même temps, c’était difficile de faire plus silencieux que leur kop, ils n’ont pas appréciés nos chants. Les anglais demandent alors qu’on soit placé dans la tribune visiteuse rien n’y fait. On a le droit de voir le match par-dessus les épaules des stadiers qui nous « protègent ». La mi-temps est sifflée sur le score nul et vierge de 0-0. Un des stadiers nous proposent de nous placer dans la tribune haute où il n’y a que des supporters lambda. Nous acceptons volontiers.

La deuxième mi-temps commence et nous sommes maintenant assis dans les escaliers de la tribune haute avec les anglais qui avaient été expulsé de la tribune avec nous. Arrive la 54ème minute et ce tir du gauche de Benzema qui sur un pas et demi crucifie la défense mancunienne d’un tir précis à ras de terre. Toute la tribune se lève sans nous, bien sur. Là c’est quand même les boules, tu paies ta place, tu te fais expulsé d’une tribune et tu perds 1-0 y’a de quoi … Sir Alex décide alors de passer du 4-5-1 initial au 4-4-2 classique avec l’entrée de Tevez et Nani et quel ouf de soulagement le jeu prend enfin de la vitesse et du liant ! Ca pousse, ca pousse … Ronaldo ne fait pas un grand match comme d’habitude dans les gros matchs, il veut trop en faire et ne fait qu’amuser la gallerie. Et nous voilà à la 87ème minute où Fred à la bonne idée de remettre le ballon dans les pieds de Tevez qui d’une demi-volée égalise ! On est 7 à se lever dans toute la tribune ! Mais les lyonnais n’ont pas bronché alors on savoure ! Ca n’aurait pas été le même son de cloche si on étai t resté en tribune basse !

La fin du match est sifflé, bon résultat ou pas, on le saura dans 15 jours et on y sera ! Nous quittons rapidement le stade car apparemment le lyonnais qui à menacé Thomas connaissait l’endroit où on s’était garé donc on a tourné autour du stade pendant une bonne heure et demi pour éviter tout heurt et vandalisme sur la voiture de mon ami lyonnais qui après avoir eu des signatures à chercher la voiture pour nous récupérer un peu plus loin, à un feu rouge plus précisemment. On a eu la « chance »  de croiser Benzema est sa grosse Audi à ce feu rouge, portable à la main et changement de file sans clignotant, cela va de soi ! Arrivé à Strasbourg, à 7h du matin, dodo à 9h30, c’est mérité ! 

Rendez-vous mardi  4 mars …